Métabolisme et poids santé

Par Caroline Huppé, Naturopathe.

Il est très difficile pour plusieurs personnes d’atteindre son poids santé, surtout quand le métabolisme est au ralenti. Plusieurs ont cette volonté d’y arriver mais font-ils réellement les bonnes choses pour y arriver? Et pourtant, on connait bien les effets de nos jours du surplus de poids sur la santé! En effet, nous savons maintenant que le surplus de poids déclenche des problématiques de santé pouvant mener au diabète, à l’hypertension et aux problèmes cardiaques. Cliquer ici pour un bon programme de poids santé https://carolinenaturopathe.ca/produit/programme-de-poids-sante/ . Mais pourquoi perdre du poids est si difficile?

D’abord, le processus de perte de poids est beaucoup plus complexe que la simple relation entre les calories ingérées et celles dépensées! Cette façon simpliste d’approcher la perte de poids est très désuète. Plusieurs personnes semblent tout faire pour perdre du poids. Selon leur perspective, ils mangent bien, sont actifs et malgré tout ne réussissent pas à perdre un pouce de gras! Mais est-ce que leur alimentation est réellement adaptée pour atteindre leur poids santé? Est-ce que les exercices qu’ils font sont vraiment propices à la perte de poids? Mais peut-il y avoir d’autres aspects majeurs à considérer?

 

L’importance du métabolisme pour perdre du poids:

En fait, une étude publiée par le journal médical Obesity révèle que le métabolisme basal est grandement lié à la perte de poids et à son maintien. Le métabolisme basal représente le nombre de calories brûlées au repos (assis ou couché) durant la journée. Plus il est élevé, plus les conditions sont propices à la perte de poids et son maintien.

De plus, ce qu’on découvre de cette étude est très intéressant. En effet, les diètes, les privations et le comptage de calories abaissent le métabolisme basal. Et le corps comprend qu’il doit limiter la dépense énergétique pour faire face à d’éventuelles privations. C’est le moyen le plus efficace qu’il trouve pour sa survie!

Aussi, l’étude s’est penchée sur d’anciens participants au programme de télévision “The Biggest Loser”. Les candidats ont été restreints à une diète stricte qui a abaissé leur métabolisme de base. Et l’étude révèle qu’après 6 ans, les contestants n’ont jamais retrouvé leur métabolisme qu’ils avaient avant leur passage à l’émission. Et ce, malgré la fin d’une diète sévère! L’impact est majeur car leur corps s’est conditionné à limiter leur perte de poids. Leur nouveau métabolisme basal adapté se bat maintenant contre leur objectif de maintenir le poids santé ou de poursuivre la fonte graisseuse.

 

Le Métabolisme, c’est quoi?

C’est simplement le processus de conversion de la nourriture et des breuvages en énergie. L’oxygène est également impliqué dans le processus car il est nécessaire aux fonctions corporelles et pour maintenir le corps vivant et en santé. L’énergie dégagée du processus métabolique est très importante car le corps a besoin de cette énergie lors d’activités aussi simples que la respiration et la circulation sanguine lors du repos. Et même pour les personnes qui font de l’exercice, seulement 10% à 30% des calories brûlées durant la journée sont en lien avec l’entraînement physique. Ce qui est surprenant c’est que 70% des calories brûlées dans la journée reposent sur les activités métaboliques corporelles! Il est donc important d’élever le métabolisme basal pour pouvoir atteindre le poids santé.

 

métabolisme

Le Chiffre Magique!

 

Toujours selon l’étude, le corps semble viser un chiffre magique! Ce chiffre magique représente le poids idéal pour la personne. En effet, même en période de privation, le corps tentera de revenir au poids représentant le chiffre magique spécifique à cette personne. S’il y a perte de poids sous le chiffre magique, on peut alors supposer qu’il y a ralentissement du métabolisme de base et que le corps brûle moins de calories au repos.

 

Causes et solutions au ralentissement du métabolisme:

Prendre de l’âge:

Dès l’âge de 25 ans, le métabolisme amorce naturellement son déclin. Il semble que la moyenne est un ralentissement entre 2%-3% tous les 10 ans. Par contre, la bonne nouvelle est qu’il est possible d’empêcher le ralentissement naturel du métabolisme en adoptant des stratégies gagnantes dont celles mentionnées ci-bas.

 

Historique de privations:

Le cumul des privations affecte directement le métabolisme de base. Suivre des régimes et diètes très strictes où le corps est mal nourri et affamé est sans contredit très néfaste pour le métabolisme. Pour y remédier, une réadaptation alimentaire est nécessaire. Il est important de bien manger pour avoir tous les apports en vitamines, minéraux, acides gras essentiels et tous les acides aminés. Pour y arriver, mon livre de recettes santé vous est offert gratuitement de mon site internet: https://carolinenaturopathe.ca/

 

Manque de sommeil:

Le manque de sommeil cause le corps à ralentir le métabolisme pour conserver son énergie. Il faut dormir plus! Viser entre 7 à 9 heures de sommeil par jour incluant les fin de semaines. Une quantité adéquate de sommeil va également aider à la production d’hormones nécessaires à la perte de poids et à son maintien.

 

Faible masse musculaire:

Il est maintenant démontré qu’une masse musculaire élevée fait brûler plus de calories au repos qu’une masse faible. Il faut être actif! Faire de l’exercice à tous les jours est un des meilleurs moyens de conserver son métabolisme basal élevé. Des études ont prouvé que le métabolisme basal est sensiblement le même pour les hommes jeunes et plus vieux qui ont le même volume d’exercice et d’apport alimentaire. Les entraînements avec poids permettent de stimuler le métabolisme pendant 48 à 72 heures comparativement à seulement 2 heures avec un entraînement cardio comme la course. Les entraînements à intervalles et haute intensité (HIIT pour High-Intensity Interval Training) ou encore le Tabata sont fortement recommandés pour bâtir les muscles. Ce sont des entraînements caractérisés par des périodes d’efforts suivies par de très brèves périodes de récupération.

 

Faiblesse de la glande thyroïde:

La glande thyroïde est responsable du métabolisme et de la température du corps. Et une température corporelle trop faible indique un métabolisme au ralentit. En fait, la thyroïde agit comme un thermostat. Les pieds et les mains souvent froids sont un signe que la température corporelle est basse et que le métabolisme est incapable de produire l’énergie nécessaire pour garder le corps à sa température optimale. Il est alors important de nourrir la thyroïde à partir d’aliments et/ou suppléments contenant de l’iode tel le varech https://www.naturessunshine.com/ca/product/varech/410/ ou  https://www.naturessunshine.com/ca/product/ts-ii/1092/. Aussi, des suppléments de piment rouge (capsicum)  https://www.naturessunshine.com/ca/product/piment-rouge-100-capsules/160/  ou de gingembre  https://www.naturessunshine.com/ca/product/gingembre-100-capsules/300/ durant les saisons froides aident beaucoup à hausser la température du corps.

 

Finalement, il est vraiment possible de perdre du poids. Même lorsque l’alimentation saine et l’exercice physique régulier ne suffisent plus, il est primordial de se questionner sur l’état de notre métabolisme de base. C’est fort possible que c’est à ce niveau que se trouve la réponse!

 

 

 

Références:

https: //draxe.com/basal-metabolic-rate/

 

 

Contact

Caroline Huppé Naturopathe

Boisbriand,
Québec, Canada

+1 (514) 462-9400

huppe@carolinenaturopathe.ca

Share This